Axes de recherche transversaux |

Techniques, Objets et Patrimoine en Chine, en Corée et au Japon (XVIe-XXIe s.) (TOP)

Ce second axe transversal s'inscrit dans la suite logique d’un travail précédent où notre groupe s'est efforcé d'éclairer, en les resituant dans la longue durée, la construction de discours (politiques et culturels) et la mise en œuvre de diverses pratiques qui sont englobées dans ce qui est aujourd'hui appelé le Patrimoine culturel immatériel (PCI). Nous nous sommes également interrogés sur la notion sous-jacente de tradition.

Objectifs

Nombre de dossiers inscrits sur les listes nationales du PCI ou sur celles de l’UNESCO concernent des techniques que l'on peut aisément rapprocher de l'expression chinoise énumérant les « quatre nécessités » yi shi zhu xing 衣食住行 (s'habiller, manger, avoir un toit, se déplacer). En liaison avec cette expression consacrée il faut aussi signaler une autre formule fameuse, yangsheng 養生 (nourrir la vie, entretenir le principe vital) qui regroupe un ensemble de techniques concernant l’art de se nourrir, de se loger, de se soigner et de vivre longtemps en bonne santé.

Ces expressions renvoient non seulement aux objets et techniques de première nécessité ou ordinaires mais également à des conceptions plus savantes, plus raffinées (architecture rurale versus architecture de palais, cuisine paysanne versus cuisine de restaurant, céramique ordinaire versus céramique impériale, techniques de soins variées, etc.). L’une des conséquences de la notion de Patrimoine culturel immatériel est en effet de troubler les frontières de classifications entre ce qui relèverait du « populaire » et ce qu’il faudrait désigner comme « savant ».

Dans cet axe de recherche transversal Chine, Corée, Japon, nous nous proposons d'examiner cet ensemble de techniques dites ordinaires dans toutes leurs dimensions, du brut au raffiné, de l’élémentaire au plus complexe, dans une perspective à la fois historique et anthropologique. Les membres de ce groupe de recherche s'attacheront aux discours sur et autour des savoir-faire techniques ainsi qu'aux valorisations dans les différentes époques concernées (XVIe-XXIe siècles). Il s'agira également d'observer les échanges entre les trois pays concernés en veillant toujours aux interconnexions entre histoire des techniques et histoire générale.      

Principales thématiques

Cet axe transversal s’organisera en plusieurs grands sous-axes :

  • Entretien de la vie et techniques liées au corps (responsables : Frédéric Obringer et Françoise Sabban)
  • Techniques et Patrimoine culturel immatériel (responsable : Caroline Bodolec)
  • Femmes de sciences et de techniques en Corée (responsables : Alain Delissen et Valérie Gelézeau)

Mise en œuvre

Plusieurs séminaires seront proposés en liaison avec cet axe. Les thèmes en rapport avec l’entretien de la vie et les techniques corporelles liés au corps seront abordés dans les séminaires suivants :

  • Médecine et santé dans la Chine des Qing : entretien de la vie et médicaments (séminaire bi-mensuel organisé par Frédéric Obringer)
  • Régimes alimentaires et modèles de civilisation (séminaire bi-mensuel organisé par Françoise Sabban)

Les thèmes liés au patrimoine culturel immatériel trouveront leur place dans le séminaire :

  • Usages techniques, objets élaborés et Patrimoine culturel immatériel en Chine (séminaire bi-mensuel organisé par Caroline Bodolec, Frédéric Obringer et Françoise Sabban

 Enfin, cet axe  s’inscrit aussi dans la perspective de l’organisation future de la « 14th International Conference of the History of Science in East Asia » qui se tiendra à Paris en juillet 2015 et réunira environ 250 participants (organisateurs : C. Bodolec et F. Obringer et C. Jami.

Un séminaire sera également organisé dans ce cadre (Histoire des sciences, des techniques et de la médecine en Asie Orientale), séminaire mensuel organisé par Caroline Bodolec, Catherine Jami  et Frédéric Obringer. L’axe TOP pourrait présenter ses premiers résultats lors de la Conférence 2015 ; une publication collective et un colloque final permettront une valorisation de ce projet de recherche.


EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

Marie-Paule Hille élue maître de conférences à l’EHESS

Vie de l'École -

Marie-Paule Hille a été élue maître de conférences à l’EHESS par l’assemblée des enseignants en avril 2016 avec un projet de recherche intitulé Histoire et anthropologie du monde musulman chinois. Aspects politiques, religieux et économiques, XIXe-XXIe siècles.

Lire la suite

Plus d'actualités

flux rss  Les actualités

Confucianism and Sinosphere as Non-Chinese: a Globalized History of Early Modern and Modern Confucianism

Conférence - Jeudi 01 décembre 2016 - 11:00

Kiri PARAMORE (Université de Leiden) donnera une conférence dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon.

Comprised of two parts, one on early modern history, and one on modern history, this talk attempts to problematize the traditional association of both Confucianism and broader ideas of a Sinosphere with Chinese culture and identity.
The first part of the talk argues that by the early modern period (at least by 1650) Confucianism operated across East Asia, both in configurations of culture and identity, and through institutional frameworks like diplomacy, in ways where it was clearly differentiated as a universalist paradigm against ethnic and cultural conceptions related to states. This was the case in Vietnam, Japan, Korea, but also in China. This differentiation relied upon shared understandings for how universalist paradigms could interact with a diversity of ethnic, cultural and national identities in different states, and an inherent acceptance of that diversity. The second part of the talk argues that in the modern period (particularly after the 1880s), in a global political context much less open to diversity, ownership of a more narrowly defined Confucianism was rather fought out between the different nation states, with Japan in particular powerfully employing Confucianism as a key plank in its pan-Asian ideology of imperialism in East and Southeast Asia. This kind of nationalist employment was later replicated in ROC Taiwan, South Vietnam and other states. In both the early modern and modern examples discussed, Japanese states, thinkers, and examples provide a particularly clear insight into complex ways that ideas of Sinosphere and Confucianism were disengaged from simple concepts of China during both these periods.

Lire la suite

Plus d'actualités

flux rss  Les actualités

La précarité professionnelle des femmes comparée entre Corée du Sud et France

Conférence - Vendredi 18 novembre 2016 - 14:00

Dans le cadre de séminaire pluridisciplinaire d’études coréennes, Younga Kim,post-doctorante du RESCOR (Réseau des études sur la Corée) présente cette conférence.

Résumé

Plus d’emploi féminin, mais de quelle qualité ? Pour y répondre, il est nécessaire de connaître les déterminants de l’emploi féminin et de la précarité professionnelle, et cela au cours du cycle de vie. Sur les données longitudinales sud-coréennes du travail et des revenus de 1998 à 2008, et sur les données longitudinales françaises du Panel européen des ménages de 1994 à 2001, une analyse des correspondances multiples permet de comparer les situations de précarité d’emploi des femmes en Corée du Sud et en France. Elle montre que la conciliation entre famille et travail est très différente d’un pays à l’autre, et que celle-ci conditionne le sort des femmes sur le marché de l’emploi. Un modèle de durées multi-niveaux à temps discret permet de tester les déterminants de la mobilité entre types de précarité, et de mettre en évidence l’effet important de l’âge et du cycle de vie, de l’éducation et des charges de famille. La précarité en emploi engendre des inégalités parmi les femmes. Les indices de Gini permettent de mesurer les inégalités associées aux prévalences observées dans les différents types au cours de la période 1998-2008. Un modèle de chaînes de Markov permet de calculer les prévalences associées aux conditions du moment. Les indices de Gini correspondant aux inégalités associées à ces prévalences du moment dessinent une situation plus égalitaire que celle héritée du passé.

Lire la suite

Plus d'actualités

CECMC
Adresse : 190-198 avenue de France 75244 Paris, France
Tel : 33 (0)149 54 20 90
Fax : 33 (0)1 49 54 20 78
Site web : http://cecmc.ehess.fr/

CRC
Adresse : 22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, France
Tel/Fax : 33 (0)1 53 70 18 76
Site web : http://crc.ehess.fr/

CRJ
Adresse : 190-198 avenue de France 75244 Paris, France
Tél. : 33 (0)1 49 54 20 90
Adresse: 105 boulevard Raspail, 75006 Paris
Tél: 01 53 10 54 07
Site web : http://crj.ehess.fr/