Axes de recherche |

Sociétés et Etats : interactions, confrontations, régulations

Responsables : Sébastien Lechevalier, Xavier Paulès et Isabelle Sancho

Le constat s’est imposé que les recherches de nombreux membres de l’UMR 8173 convergeaient vers la question des rapports contrastés et heurtés que les sociétés entretiennent avec les Etats, des processus de légitimation et de délégitimation qui les traversent et les constituent. Nos discussions ultérieures autour de la constitution d’un axe nouveau portant sur ces questions ont fait émerger la volonté de se démarquer sur deux points principaux d’une historiographie désormais datée.

Tout d’abord, la sophistication de l’organisation de l’Etat, qui se dote en Chine dès la dynastie des Song d’une bureaucratie hiérarchisée de type wébérien alimentée par un recrutement méritocratique fondé sur le système des examens, a trop longtemps fasciné. Elle a conduit à faire de l’Etat le sujet central de l’histoire, dont la société ne pouvait être que l’objet. Notre projet propose de renverser la perspective et de partir du fait premier : l’existence des sociétés chinoises, coréennes et japonaises, afin de montrer comment l’Etat est lui-même modelé par les agents sociaux, qu’ils soient individuels ou collectifs.
 
D’autre part, le constat que certaines formes d’organisation de l’Etat chinois ont pu se décliner chez des pays voisins a conduit à privilégier l’idée excessivement simplificatrice de la diffusion d’un « modèle chinois ». A contrario, pour nous, il ne s’agit plus de faire de la Chine et de ses structures étatiques un modèle de référence, mais de mettre en évidence le caractère profondément distinct des trajectoires socio-étatiques de chaque pays, et de substituer à l’idée d’un « rayonnement » la complexité de leurs interactions.
 
Lors de nos discussions collectives ont émergé différentes pistes de réflexion empruntées par plusieurs d’entre nous et capables de structurer notre axe : celles des normes et de la normativité, le domaine intellectuel (avec la notion de sphère publique), et les enjeux liés à l’affirmation de la subjectivité, l’individualité et l’écriture de soi. Deux autres questionnements viennent s’y ajouter : les rapports entre le secteur du commerce et l’Etat, et l’affirmation récente d’un Etat protecteur et développeur.

Si l’axe s’articulera autour de ces cinq thématiques, elles n’ont bien entendu pas la prétention de rendre compte de l’ensemble des liens entre les sociétés et l’Etat. Mais surtout, et c’est la raison pour laquelle nous avons préféré le terme de « thématique » à celui de « sous-axe », ces thématiques sont résolument conçues pour définir non un compartimentage, mais un balisage. Les différents chercheurs sont appelés à circuler entre elles à la faveur des connections que les matériaux d’enquête et leurs analyses mettront à jour.

Les transversalités Chine-Corée-Japon seront interrogées lorsqu’elles sont pertinentes, notamment pour la thématique "Récits de vie et mises en formes du moi". Une approche comparative entre la Chine, la Corée et le Japon présente aussi un intérêt particulier pour la thématique consacrée à l’Etat-protecteur et développeur. Un certain nombre d’activités de recherche et d’enseignement, notamment celles inscrites dans l’histoire et la composition de chacun des centres, ont vocation à privilégier une seule aire géographique.
Notre définition de l’espace Chine-Corée-Japon inclut leurs marges (Taiwan, Hong Kong par exemple) et leurs prolongements diasporiques. Ces marges sont en effet particulièrement propices à la circulation d’idées, de pratiques et à l’expression de différentes formes de dissidences et de contestations.

Il est exclu d’emblée de s’imposer une périodisation contraignante. Par contre, on accordera une attention particulière à certains moments-clés, des tournants comme par exemple les années 1945-50, afin de questionner les conséquences de la tabula rasa apparente que subissent les trois aires à ce moment. Un séminaire consacré aux années 1950 organisé par Xénia de Heering, Marie-Paule Hille, Isabelle Thireau et Christine Vidal sera ainsi un lieu d’échange sur une période pendant laquelle, après la seconde guerre mondiale, on assiste à la reconstruction d’un ordre social et politique inédit en Chine. Un groupe de travail autour de Marie-Orange Rivé-Lasan et d’Evelyne Chérel-Riquier sur la Corée de l'après 1945 et des années 1950 est en cours de constitution, et s’intéressera à la fondation des deux Etats sud et nord-coréens dans le contexte de la guerre froide.

De très nombreux doctorants sont impliqués dans cet axe, et leur intégration fait partie de nos priorités. En fonction de leurs besoins spécifiques, des ateliers de lecture leur permettront de se familiariser à la fois avec les sources, les textes ayant acquis le statut de « classiques », ainsi qu’avec les avancées les plus récentes de la recherche. Ce type d’ateliers peut aussi déboucher sur un glossaire collaboratif en ligne, ce qui rejoint le projet de constitution d’un outil de ce genre prévu par les organisateurs de l’axe « Savoirs et usages » (Michela Bussotti, Catherine Jami et Frédéric Obringer).

Les manifestations scientifiques qui marqueront la vie de l’axe prendront des formes différentes (journées d'étude, ateliers, colloques, séminaires, publications) et seront organisées tant au niveau des thématiques qu’au niveau de l’axe.
La politique des invitations de chercheurs sera conçue pour permettre d’accueillir en priorité des collègues étrangers susceptibles de nourrir les différentes thématiques.  
EHESS
CNRS

UMR CCJ
Adresse : 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, France
Tel : 33 (0)1 49 54 20 51
Site web : http://umr-ccj.ehess.fr/

CECMC
Adresse : 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, France
Tel : 33 (0)1 49 54 20 90
Fax : 33 (0)1 49 54 20 78
Site web : http://cecmc.ehess.fr/

CRC
Adresse : 22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, France
Tel/Fax : 33 (0)1 53 70 18 76
Site web : http://crc.ehess.fr/

CRJ
Adresse : 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, France
Tél. : 33 (0)1 49 54 20 51
Bibliothèque :
Adresse: 105 boulevard Raspail, 75006 Paris
Tél: 01 53 10 54 07
Site web : http://crj.ehess.fr/