Projets scientifiques des Centres | Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

L’urbanisation durable en Chine à l’horizon 2050 : approches historiques et comparatives

Responsable : François Gipouloux

Ce projet coopératif européen est mis en œuvre par un consortium de 11 prestigieuses institutions de recherche chinoises et européennes. Il est financé dans le cadre du 7e PCRD à hauteur de 2,7 millions d’Euros. Le programme s’étend sur 4 ans (2011-2015). Il est coordonné par François Gipouloux, directeur de recherche au CNRS, assisté par 2 doctorants, Sébastien Goulard et Hanna Ai. La recherche et la veille documentaire sur la production scientifique concernant l’urbanisation en Chine sont assurées par Jacqueline Nivard et Monique Abud. Cette valorisation a commencé avec la mise en route d’un blog scientifique UrbaChina   sur la plateforme Hypothèses en septembre 2012. 

Le programme UrbaChina   a pour objectif d’analyser les grands courants qui vont structurer l’urbanisation en Chine, au cours des prochaines décennies et de bâtir des scenarii autour des conceptions d’une urbanisation durable. UrbaChina    traite en particulier de quatre dimensions de l’urbanisation durable:

  • Les fondations institutionnelles de l’urbanisation
  • La politique foncière et la fracture ville-campagne
  • Les infrastructures et les services en matière de santé et d’environnement
  • L’évolution des styles de vie en milieu urbain

URBACHINA s’attachera à évaluer les stratégies d’urbanisation au regard des objectifs de la nouvelle orientation de la croissance chinoise, tournée vers le développement du marché intérieur. La crise des années 2008-2009 a profondément bouleversé la relation entre croissance et urbanisation en Chine. Le modèle de croissance mis en œuvre au cours des 30 dernières années était fondé sur l’exportation de produits manufacturés à forte intensité de main-d’œuvre. La pérennité de ce modèle semble compromise. Bien qu’il ait permis un développement remarquable et une amélioration indéniable du niveau de vie, il s’est aussi accompagné de facteurs négatifs (pollution massive, disparités sociales croissantes).

URBACHINA analysera l’un des facteurs décisifs de l’urbanisation, la migration de centaines de millions de paysans des campagnes vers les zones urbaines. Cette tendance lourde impose de nouvelles responsabilités aux pouvoirs locaux : créations d’emploi, sécurité publique, planification urbaine, infrastructures. Elle impose également de nouvelles exigences en matières de protection sociale et d’éducation.

La croissance des villes ne va pas manquer de poser de graves problèmes en matière de développement durable. Comment seront tenus les objectifs affichés de réduction d’énergie par unité de PIB, de réduction d’émissions de gaz à effet de serre et de collecte et retraitement des déchets ? URBACHINA explorera les conséquences de l’urbanisation massive que va connaître la Chine au cours des prochaines décennies sur l’environnement, la demande de ressources rares, les matières premières ainsi que les infrastructures et les services.

Apparemment dépourvues d’autonomie politique, les villes chinoises ont toutefois reconquis un pouvoir de négociation considérable à la faveur des réformes économiques déclenchées par Deng Xiaoping. Mais grâce à l’action de différents regroupements écologiques et d’associations de résidents, se développe un subtil espace dans lequel l’autonomie de la société civile gagne du terrain. URBACHINA ouvrira de nouvelles pistes de recherche sur l’émergence de nouveaux modes de vie et de consommation, les aspirations politiques des classes moyennes chinoises et examinera le faisceau de lois et de réglementations qui redessinent les contours des villes et déterminent la requalification des localités rurales en établissements urbains.

L’objectif du programme URBACHINA est triple :

  • Améliorer la compréhension des tendances lourdes de l’urbanisation en Chine comme en Europe et contribuer à l’identification des principales dimensions de l’urbanisation durable.
  • Renforcer la collaboration entre institutions de recherche européennes et chinoises et œuvrer à l’établissement d’un réseau pérenne de recherche dans le champ des sciences sociales et humaines.
  • Sensibiliser la communauté scientifique, les décideurs et la société civile sur les questions de l’urbanisation durable, grâce à une ambitieuse politique de valorisation incluant entre autres, des publications scientifiques, l’organisation de présentations devant le Parlement Européen, l’implication des media dans la diffusion des résultats et des recommandations, et la création d’un site web.

URBACHINA cherchera à mesurer l’impact et les implications futures de l’urbanisation en mettant en œuvre une méthodologie pluridisciplinaire, mobilisant géographie économique, économie urbaine, études environnementales, sociologie, anthropologie, histoire. Différentes méthodes de travail seront utilisées : collecte et traitement de données statistiques, études de cas, interviews de responsables municipaux, hommes d’affaires et chercheurs. Ce programme de recherche a choisi 4 villes au profil très différencié pour analyser les réponses aux défis de l’urbanisation durable : Shanghai, Chongqing, Kunming, et Huangshan.

Comprendre les futures tendances de l’urbanisation chinoise requiert aussi d’en saisir les spécificités liées à l’histoire. La pérennité d’un continuum ville/campagne est une caractéristique de l’urbanisation en Chine. Par ailleurs, les villes incluent dans leur périmètre administratif de vastes espaces ruraux. Enfin, l’importance d’une ville est déterminée par sa position dans la hiérarchie administrative. Si l’Europe et la Chine ont connu des processus d’urbanisation très dissemblables, un certain nombre de défis communs justifient des échanges d’expérience et un apprentissage mutuel sur plusieurs questions : la gestion des ressources, le développement d’agglomérations de taille moyennes, la recherche de la cohésion sociale, le respect de l’environnement, l’interface ville/ campagne.

Participants : F. Gipouloux, J. Nivard, M. Abud et deux doctorants, H. Ai, S. Goulard (CECMC)

Blog UrbaChina

 

EHESS
CNRS

flux rss  Les actualités

Recrutement d'un-e post-doctorant-e dans le cadre du projet de recherche « Sphères publiques alternatives en Chine au 20e siècle »

Appel recherche - Jeudi 20 juillet 2017 - 20:00Le Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC, UMR Chine Corée Japon, EHESS‐CNRS) recrute un‐e chercheur-­e post-­doctorant-­e dans le cadre du projet de recherche « Sphères publiques alternatives en Chine au 20e siècle » (coordina (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

flux rss  Les actualités

Le saké contrefait à l’époque d’Edo

Conférence - Lundi 12 juin 2017 - 16:00Conférence de Reiji IWABUCHI, Professeur à l’Université féminine du Gakushûin, professeur rattaché au Centre de recherches sur le Japon en 2017. Conférence en japonais sans traduction.江戸の「贋酒」商品のブランド化と偽物の出現は、世界共通の超時代的な現象であるが、時代や地域を限定することで、偽商品を通して当該社会の一端を描き出す (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

flux rss  Les actualités

A Modern Buddhist and Colonial Monument: Manufacturing the Great Head Temple T’aegosa in 1938 Downtown Seoul

Conférence - Vendredi 19 mai 2017 - 10:00Dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire d’études coréennes, Hwansoo Kim (Duke University, professeur invité de l’EHESS) présente une conférence intitulée "A Modern Buddhist and Colonial Monument: Manufacturing the Great Head Temple T’aegosa in 1938 (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CECMC
Adresse : 190-198 avenue de France 75244 Paris, France
Tel : 33 (0)149 54 20 90
Fax : 33 (0)1 49 54 20 78
Site web : http://cecmc.ehess.fr/

CRC
Adresse : 22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, France
Tel/Fax : 33 (0)1 53 70 18 76
Site web : http://crc.ehess.fr/

CRJ
Adresse : 190-198 avenue de France 75244 Paris, France
Tél. : 33 (0)1 49 54 20 90
Adresse: 105 boulevard Raspail, 75006 Paris
Tél: 01 53 10 54 07
Site web : http://crj.ehess.fr/